Dès que l’on aborde le monde du handicap pour beaucoup cela semble difficile, différent alors que notre pratique ostéopathique sur ces enfants nous éclaire sur un milieu riche d’émotions, de facilité d’abord, de vérité, d’authenticité et d’humilité.
L’ostéopathie s’adapte à chaque enfant suivant la pathologie rencontrée et cela nous fait prendre conscience de la diversité thérapeutique à notre disposition en élargissant de beaucoup notre vision du corps.
Cette aptitude à la douceur, à l’attention, à la différence et au respect facilite l’abord d’un enfant à l’autre, d’un thérapeute à l’autre.
L’ostéopathie se fixe pour objectif de lever des tensions tissulaires et aussi émotionnelles afin de retrouver une aisance du corps synonyme de mieux être.
Souvent l’enfant nous fait part très vite de ses sensations lorsqu’il sent les mains du thérapeute sur son corps de différentes façons (mouvements, paroles, grimaces, sourires, larmes, soupirs et relâchements)
Les mains de l’ostéopathe constituent des « points d’appui » pour le corps de l’enfant sur lesquels ce dernier va pouvoir « se libérer » de ses tensions.
Enfin à travers ce travail, il est bien de préciser l’importance de la relation
Enfant / Ostéopathe / Parents toujours riche et génératrice de compréhension mutuelle.
Pour toute cette richesse, merci l’EHEO!